Absences et présences du maire de Saint-Nazaire, David Samzun

800-440px-TribuneSNLM

Tribune pour Saint-Nazaire le magazine, juin 2016

Nous approchons la période de mi-mandat, et il peut être utile de se pencher sur un premier bilan de la majorité. Le nouveau maire, David Samzun, voulait apporter à la politique nazairienne une dimension nouvelle, « fraternelle et inventive ». Qu’en est-il ? Ses absences, comme ses présences, nous renseignent.

Ses absences, concernant en particulier les cérémonies patriotiques, offrent l’image désastreuse d’un maire qui ne s’intéresse plus à ses administrés. Il n’est pas normal que celui-ci n’ait pas daigné s’intéresser aux hommages du 8-Mai pour la victoire alliée sur le nazisme, tout comme la Journée de mémoire de l’esclavage, le 10 mai.

Sa présence médiatique, en revanche, est à la pointe. Il y aura toujours quatre ou cinq pages complaisantes dans notre magazine municipal pour relayer, en l’embellissant d’ailleurs, l’action du maire, à travers quantités d’initiatives qui, pour ne pas être des actions véritables, n’en sont pas moins des concepts : « Un mois, un quartier », Assises de la jeunesse et autres consultations où tout est joué d’avance, comme sur l’éco-quartier de Sautron.

Les Nazairiens ne veulent pas d’un maire si brouillon qu’il néglige le fond et ne s’intéresse qu’à la forme. Le maire doit changer. Ou bien, il faut changer de maire. Le Front national s’emploie à cette seconde solution, en gagnant la Mairie, dès 2020.

One thought on “Absences et présences du maire de Saint-Nazaire, David Samzun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *