Accueil des « migrants » : l’inconscience

800-440px-Migrants

Communiqué de presse de Pascal Gannat, candidat tête de liste du Front national (FN) aux élections régionales dans les Pays de la Loire


Monsieur Auxiette et son premier vice-président, monsieur Clergeau, ont décidé de voter 100000 euros pour l’accueil d’immigrants clandestins dans la région des Pays de la Loire.

Or, ceux-ci ont pénétré dans l’espace européen en dehors du cadre légal prévu par les accords de Schengen, et sans que puisse être respecté la convention de Dublin : ils sont donc dans la plus totale illégalité, et les renommer « migrants » ou « réfugiés » ne peut masquer cette réalité.

De plus, ils ne sont pas pour la plupart de vrais « réfugiés » : 95 % d’entre eux arrivent sans leurs familles, comme le montraient les images du premier groupe arrivé à Strasbourg hier : sur 90 personnes, quelques femmes seulement et 3 ou 4 enfants. A-t-on examiné le rôle des passeurs, dont l’activité génère un chiffre d’affaire considérable, estimé par certaines associations à plusieurs dizaines de millions euros par an entre l’Europe et les rives méditerranéennes. Quand l’Algérie affaiblie par la chute des cours du pétrole s’effondrera économiquement, qu’adviendra-t-il ?

Monsieur Retailleau, quant à lui, utilise les vieilles ficelles de la fausse charité chrétienne, celle qui consiste à faire payer certains avec l’argent des autres, mais en se parant de la générosité de tous : combien de réfugiés accueillera-t-il personnellement ? Reconnait-il que la destruction de la Libye par décision de N. Sarkozy a créé un couloir de l’immigration ?

De nombreux habitants de notre région vivent dans la précarité, de nombreuses personnes âgées et femmes seules avec enfants vivent sous le seuil de pauvreté, et le PS applique comme à son habitude la préférence étrangère. Mais il est rejoint par M. Retailleau et les Républicains, lancés dans une course vers le centre gauche de l’UDI et du MoDem.

Monsieur Badinter, éloigné du FN, a lui-même mis en garde contre cette folle politique dont l’absence de critères stricts va conduire la France à devoir accueillir des dizaines, puis des centaines de milliers, puis des millions d’immigrants, les sources de leurs maux n’étant pas traités alors que messieurs Hollande et Sarkozy en sont la cause directe.

Je le dis précisément à messieurs Retailleau et Clergeau : nous établirons la liste des élus accueillant ces clandestins sans contrôle aucun avec l’argent des contribuables, et nous les ciblerons politiquement et nominalement. Nous exposerons les sommes que chacun aura dépensé au détriment des Français pauvres et de leurs familles. Ces élus, dont l’inconscience rejoint le faux humanitarisme devront rendre des comptes aux habitants des Pays de la Loire pour avoir financé le début de la libanisation de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *