Air France : le gouvernement doit agir

Communiqué de presse de Florian Philippot, vice-président du Front national (FN), député français de l’Est au Parlement européen

L’annonce d’un prochain plan massif de réduction d’emplois à Air France est une nouvelle très grave, qui doit impérativement mobiliser les pouvoirs publics, tant cette entreprise est stratégique pour la France et son image.

Le gouvernement ne peut donc pas continuer ainsi à se désintéresser du sort de notre compagnie nationale, alors que l’État français y est encore actionnaire à hauteur de 17 %.

Le gouvernement doit donc tout faire pour que les négociations avec les syndicats, notamment les syndicats de pilotes, se poursuivent, et qu’un compromis social acceptable soit trouvé afin d’éviter une grève longue et ravageuse.

Le plan de réduction d’emplois porté par la direction, qui est en réalité un plan de réduction de l’activité, n’est quant à lui pas acceptable du tout, dans un des rares secteurs assurés d’être en croissance pour les prochaines années.

C’est précisément là qu’un État stratège doit jouer son rôle de protecteur et de soutien, et non, comme le fait le gouvernement aujourd’hui, se désengager du secteur aéroportuaire en privatisant les aéroports de Nice, Toulouse et Lyon, dont dépendent en grande partie les activités d’Air France. De même, il est parfaitement scandaleux de pénaliser notre compagnie nationale en donnant des coups de pouce indus à ses concurrents, tel Qatar Airways, qui s’est vu attribuer il y a quelques mois seulement des droits de trafic supplémentaires vers la France.

Le Front national demande à ce qu’un plan de long terme soit trouvé pour assurer le développement de l’entreprise, quitte à ce que l’État augmente son influence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *