Alain Avello, « un mariniste pur jus »

800-440px-Avello

Article de Ouest-France du 28 mai 2017

Le Front national n’a pas toujours eu de candidats dans la quatrième circonscription de la Loire-Atlantique, réputée difficile. Cette fois-ci, c’est le secrétaire départemental du parti, en personne, qui se présente. Cette investiture « n’est pas de mon fait », dit-il, mais assumée comme « un petit défi ».

Élu régional, Alain Avello est à la tête du FN44 depuis décembre 2016. Âgé de 46 ans, il est Nantais et enseigne la philosophie dans un lycée public de La Roche-sur-Yon. Son suppléant, Jacques Marnet, 44 ans, connaît le Sud-Loire. Employé de banque, il réside à Bouguenais de puis une dizaine d’années. Électeur du Front national depuis toujours, il est entré au parti en 2012, porté par l’élan Bleu Marine.

Pour leur réunion publique à la maison des associations René Couillaud de Saint-Sébastien, lundi soir, ils avaient affiché deux grands portraits de Marine Le Pen, leur égérie. Elle demeure à leurs yeux celle qui porte le mieux leur idéal républicain, « défend la souveraineté de la France, refuse un pays inféodé à l’Europe ».

« Les questions sociales me sont chères. », dit Alain Avello. Lui qui, en 2002, fit campagne pour Chevènement, s’y retrouve dans les orientations prises par Marine Le Pen. Pour elle, Alain Avello s’est impliqué dans le parti, dès 2011. « Je suis cofondateur et président du groupe de travail sur l’éducation. » Élevé au rang de conseiller stratège pour les questions scolaires et universitaires, lors de cette présidentielle.

Motivé pour entrer au comité central du parti lors du congrès en 2018, il veut être de ceux qui vont écrire la suite de l’histoire du FN, « favorable au changement de nom » du parti, pour accueillir les nouveaux venus, dans une « alliance patriote et républicaine ».

Sylvie HROVATIN

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *