Alain Hunault trahit ses électeurs et prend le train « En marche »

800-440px-Hunault

Communiqué de presse de Brigitte Nédélec, conseillère régionale des Pays de la Loire, candidate à l’élection législative dans la sixième circonscription de la Loire-Atlantique

À l’instar de son mentor François Fillon, Alain Hunault, maire de Châteaubriant et candidat républicain aux élections législatives dans la sixième circonscription de la Loire-Atlantique, a annoncé dès le soir du premier tour de la présidentielle son ralliement à Emmanuel Macron, poulain de monsieur Hollande, candidat des banques et du mondialisme.

Usant du poncif usé et insultant «de barrage à l’extrême droite », il montre ainsi son vrai visage, celui d’une « fausse droite » opportuniste et sans convictions. Il méprise le vote des Castelbriantais qui en soutenant la candidature de François Fillon exprimaient leur rejet de cinq ans de socialisme, de montée du chômage et d’immigration effrénée.

Les électeurs ne se laisseront pas berner par un candidat adepte du grand écart, votant à droite puis à gauche au gré du vent et des opportunités. Les Castelbriantais sauront faire les bons choix et soutenir Marine le Pen, la seule candidate qui a le souci sincère du peuple et de la France, puis lui donneront lors de l’élection législative la majorité nécessaire au redressement de notre pays.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *