Brigitte Nédélec défend les valeurs du Front national

800-440px-BRBN

Article de L’Écho d’Ancenis du 26 mai 2017

Ancienne conseillère municipale MoDem à Orvault, Brigitte Nédélec est depuis 2015 conseillère régionale Front national. Elle se présente dans la sixième circonscription de la Loire-Atlantique, « pour répondre à l’abandon de la France périphérique et de bon nombre d’agriculteurs. »

À 64 ans, la conseillère régionale Front national Brigitte Nédélec tente pour la première fois sa chance aux législative, dans la circonscription d’Ancenis et Châteaubriant. Cette cadre retraitée de l’administration et des finances publiques a pourtant fait ses premiers pas en politique au MoDem (conseillère municipale à Orvault). Elle l’a finalement quitté en 2012 « par convictions personnelles », pour rejoindre, quelques années plus tard, le Front national « et défendre ses valeurs ». « J’ai un fort attachement à la culture française, à la famille ainsi qu’à la nation », débute la candidate FN, mère de trois grands enfants. « Je suis très sensible aux droits des femmes, et je suis préoccupée par le virage que la France est en train de prendre avec le développement de l’islam radical. »

Concernant la question de l’Union européenne, Brigitte Nédélec « conteste le fonctionnement actuel des institutions, à cause des contraintes qu’elles imposent aux États membres ». Par contre, elle se dit « très attachée aux sentiments de fraternité et d’histoire commune de l’Europe », qu’elle trouve magnifiques.

Bien qu’elle vive à Orvault, Brigitte Nédélec ne voit aucun inconvénient à se présenter dans la sixième circonscription : « Je ne suis pas une citadine, j’aime la campagne. Et je trouve inacceptable l’abandon de la France périphérique, ainsi que de bon nombre d’agriculteurs. Certains territoires ruraux sont parfois privés de services publics, de commerces de proximité, et n’ont quasiment pas accès aux soins. Il faut réagir ! Lors de la présidentielle, les Français ont manifesté une profonde volonté de changement. Aujourd’hui, il n’y a que le FN qui puisse y répondre. » Avec son suppléant, Benoist Rouaud, un ancien militaire de 36 ans, père de quatre enfants, devenu consultant en sécurité, Brigitte Nédélec entend proposer « une autre conception du destin de la France, à travers une opposition patriote et antimondialiste, qui servira tous les Français. »

Nicolas LE PORT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *