Bureaux de poste en zones rurales : les solutions novatrices du FN

800-440px-Nicot

Communiqué de presse de Pascal Nicot, vice-président du groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire

Je participais, en tant que conseiller régional, à une réunion de l’association d’usagers du bureau de poste de Montfort-Le-Gesnois (Sarthe), inquiète de la diminution annoncée pour le 2 mai de ses horaires d’ouverture. D’autres communes sarthoises sont frappées des mêmes menaces (Arnage, Mulsanne, Ruaudin, Cérans-Fouilletourte, Guécélard…). Il s’agit selon les cas de fermetures, de réductions de plages horaires ou de transformations en agences postales communales ou en Relais Poste.

Les causes sont toujours les mêmes : diminution du volume de courrier postal échangé rendant le maintien du service existant impossible. Or, ces bureaux de Poste constituent un lien essentiel entre l’État et les habitants des communes rurales. Les services communaux sont eux aussi sommés de se réorganiser pour cause de baisse de dotations globales de fonctionnement. Les commerces de proximité disparaissent, victimes d’une concurrence souvent déshumanisée des centres commerciaux. L’association d’usagers et les syndicats sont arc-boutés contre la Poste pour conserver la situation en l’état, faisant fi de la diminution évidente du volume de courrier et de l’explosion des échanges électroniques, évolution salutaire d’ailleurs sur le plan écologique. Cette position d’arrière-garde est vouée à l’échec.

Le FN propose de rassembler dans un guichet administratif unique des services assurés par la Poste certes, mais aussi les Préfectures (Cartes grises, permis de conduire, …), les organismes sociaux (CAF, URSSAF, Sécurité sociale…), Pôle emploi et les services fiscaux. Bien entendu, cela suppose une formation élargie des agents, mais permettrait d’éviter de longs déplacements à des populations souvent âgées. Ces guichets communaux seraient dotés de budgets émanant des financements des organismes qui seraient déchargés de ces tâches purement administratives. Au final, c’est plus de services aux usagers ruraux et une efficacité retrouvée du Service Public auquel nous sommes très attachés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *