Christian Bouchet, le bleu de Marine

550px-CB

Article du site de France 3 Pays de la Loire du 5 février 2014.

     Christian Bouchet est grand, un peu voûté, mais une carrure de rugbyman, un costume croisé bleu marine à boutons dorés, cet officier de réserve et fils d’officier de marine au long cour porte la couleur du Front national à Nantes pour ces municipales.

     Christian Bouchet est né en 1955, en Anjou, et arrive à Nantes en 1970. Il est scolarisé à l’externat des Enfants Nantais, « d’où je me suis fait virer pour incompatibilité d’humeur !« , viendront ensuite le lycée Jules Verne, puis la fac, où il obtient une licence d’histoire et une maîtrise de droit, il poursuivra en ethnologie à Jussieu. Boulimique, il passe aussi un CAPES de Sciences éco.

Longtemps militant, nouvellement candidat

     Sa conviction politique, Christian Bouchet la fait remonter à l’année de ses 13 ans ! « 1968, ces chevelus mal propres ça m’a marqué, j’ai fait un rejet des gauchistes. J’ai milité une quarantaine d’années dans des groupuscules d’extrême droite. Puis j’ai rejoint Mégret dans les années 2000. C’est Marine qui m’a amené au Front. Objectivement, je n’avais pas de raisons de rejoindre la Front national avant. Elle a su l’adapter, le débarrasser de son passéisme.« 

     Sa candidature à la mairie de Nantes, Christian Bouchet n’en fait pas une affaire personnelle. « On est cadre, c’est le meilleur des cadres qui est désigné et se présente. Y a pas d’ambition personnelle, parce que travailler, et être au Front c’est pas simple. Je suis enseignant en sciences éco et ça ne me facilite pas la vie. Le moins que l’on puise dire est que mon appartenance politique n’a pas favorisé ma carrière !« 

La disneylandisation de Nantes

     C’est donc en bon soldat du Front national que Christian Bouchet se présente aux suffrages des Nantais en mars prochain. Sur le maire sortant, ses propos sont quasiment louangeurs. « Très sincèrement on peut pas dire que Ayrault n’a pas fait le boulot pour Nantes ! Mais on voit bien qu’on a passé l’apogée, son équipe est sur le déclin, trop d’impôts pour des dépenses anormales, trop d’aides aux associations, trop d’aide à la culture bobo.« 

     « Il faut vraiment couper dans les subventions culturelles, c’est du -foutage de gueule- , comme le Voyage à Nantes, en finir avec ce mépris pour les gens qui viennent au carnaval ou suivent le FC Nantes ! » Et précise en évoquant Bourdieu : « Il faut regarder l’habitus social des Nantais ! On est en train de disneylandiser la ville… au détriment se ses habitants !« 

@ChBouchet

     « Internet, c’est bien comme tout. » Surprise, ce candidat là utilise avec optimisme et confiance les nouveaux outils numériques. « J’ai ma page Facebook perso, mon compte Twitter perso, plus ceux de la liste. Et puis un compte Google+. J’ai même une page Wikipédia dont je ne suis pas l’auteur, plutôt correcte d’ailleurs, je suis intervenu pour faire corriger une ou deux inexactitudes. Je m’intéresse à tout, je suis pas nantocentré ! Je fais part de mes lectures, Quand je vois un bon article, je dis allez lire c’est intelligent. Et même si c’est un mec du PC qui l’a écrit…« 

2 ou 3 choses perso de Christian Bouchet

     À la question, y a-t-il un petit coin sur la planète ou vous aimez être plus particulièrement ? Christian Bouchet fait une réponse surprenante : « L’Himalaya, je me suis souvent dit que je prendrais ma retraite à Amarnath… C’est une vallée perdue où les Indiens viennent en pèlerinage, 3 jours de marche en été pour voir une grotte de glace. » (Les concrétions glacées symbolisent la déesse Shiva, ndlr). « J’y suis allé une dizaine de fois. Il y a là bas une force étonnante qui nous dépasse, peu ou pas d’européens, c’est un autre monde, il y une ferveur que nous avons perdue.« 

Christophe Turgis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *