Conseil CARENE : intervention du 31.03

Intervention de Gauthier Bouchet en séance du conseil communautaire de la Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’Estuaire (CARENE), mardi 31 mars 2015.

Délibération n° 1

Commission : Développement économique

Nantes-Saint-Nazaire Développement — Désignation des représentants — Approbation et autorisation de signer une convention avec l’association — Versement d’une subvention de fonctionnement au titre de l’année 2015

Gauthier Bouchet

Monsieur le président, mes chers collègues.

Vous connaissez la position des élus du Front national concernant la métropolisation de nos territoires, et les outils politiques la facilitant, au détriment, toujours, de nos campagnes et de nos banlieues, et d’une unité républicaine, procédant par l’égalité des territoires et des hommes, non par leur mise en concurrence. Votre majorité, ralliée d’ailleurs par des élus de droite, ne veut hélas parler d’aucun retour en arrière sur ce sujet.

Nantes-Saint-Nazaire Développement est votre nouveau jouet métropolitain. Il est arrivé le 1er janvier, cadeau socialiste que vous partagez bien sûr avec Johanna Rolland, présidente de son conseil d’administration. Le prétexte du « développement économique international » et la signature récente du pacte métropolitain, par le PS comme par l’UMP, viennent de servir, une fois encore, à la constitution d’une puissante et opaque infrastructure.

Cette énième agence de développement sera, nous n’en doutons pas, revendicatrice en droits et en deniers, « nanto-nantaise » en dépit de ses promesses d’association avec Saint-Nazaire, acquise aux principes contestables du « marketing territorial », mais surtout, peuplée d’élus socialistes, et donc inaccessible au peuple.

La présente liste des membres statutaires fondateurs dit d’ailleurs tout de vos choix en la matière : tout pour les élus, si possible de votre majorité, avec vingt-deux représentants, mais bien peu pour les véritables « experts » de la société civile, partagés entre la Chambre de commerce et de l’industrie et la Chambre des métiers et de l’artisanat, représentés par seulement dix membres.

Pour Nantes-Saint-Nazaire Développement, nous ne préconisons aucune subvention de fonctionnement de la part de notre communauté d’agglomération. Nous l’appelons à ce titre à solliciter des financements d’entreprises privées. On ne peut pas d’un côté vouloir se disperser sans cesse à l’international et revenir cependant chaque année prélever à Saint-Nazaire ses 240000 euros d’argent de poche auprès du contribuable. Je voterai donc contre cette délibération.

Monsieur le président, mes chers collègues, je vous remercie pour votre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *