Contrat de Plan État-Région : le FN contre l’idéologie de la métropolisation

800-440px-Metropoles

Communiqué de presse de Pascal Gannat, président du groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire

Le 23 janvier 2017, Bruno Retailleau a reçu Jean-Michel Baylet, ministre de l’aménagement des territoires et des collectivités, pour la signature de l’avenant au contrat de Plan État-Région.

Cet avenant consacre la métropolisation de notre Région au détriment de la ruralité, qui représente pourtant 56 % de l’ensemble du territoire régional. Bruno Retailleau ne traduit pas en acte le souci de rééquilibrage qu’il a pourtant exposé lors de son Pacte pour la ruralité en juin 2016. Sur le volet territorial, l’objectif « Renforcement des métropoles » représente 82 millions d’euros, tandis que l’objectif « Soutien  des territoires ruraux et périurbains » ne reçoit que 78 millions. Sur le volet mobilité, l’État et la Région font le choix de concentrer les moyens sur l’axe Nantes-Paris. Que dire alors de l’enclavement de nombreuses communes de la Mayenne, de la Vendée ou de la Sarthe ?

Le groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire s’oppose à cette « idéologie de la métropolisation » dont parle le géographe Gérard-François Dumont, voulue par la loi NOTRE et la Commission européenne, qui dévitalise nos territoires au profit des grandes villes mondialisées. Il propose un renforcement de l’État dans ses missions régaliennes, seule solution pour assurer l’égalité territoriale, et soutenir les PME industrielles dans leur relocalisation, notamment pour l’industrie de haute qualité et de luxe.

SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *