Sur Internet

Breizh-info, vendredi 19 septembre 2014

Saint-Nazaire : les élus FN manifesteront le 27 septembre à Nantes pour la réunification de la Bretagne

19/09/2014 – 07H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – « Saint-Nazaire, ville populaire, ouvrière et bretonne ». C’est ainsi que les élus de Saint-Nazaire Bleu Marine ont présenté leur ville lors d’une conférence de presse tenue le 16 septembre dernier, six mois après leur entrée au conseil municipal.

Accueillis comme de « quasi-usurpateurs » par la majorité socialiste, les 3 élus frontistes affirment qu’ils ont vite su s’imposer comme le groupe d’opposition le plus offensif, profitant, selon eux, de la division et de l’atonie des conseillers UMP et UDI.

Défendant une opposition « ferme et constructive », les trois élus ont contesté dès le mois d’avril l’élection de 17 adjoints au maire « mauvais signal en période de crise économique et sociale » et demandé une baisse de 30 % des indemnités aux élus – une économie pour la Ville de 1,2 million d’euros pendant la durée du mandat. La proposition ayant été rejetée, cela permet à Laurianne Deniaud, 1ère adjointe PS, d’être indemnisée par la Ville de Saint Nazaire à hauteur de 4500 euros mensuels, (118 % de l’indice de référence et davantage que le maire) auxquels s’ajoutent les indemnités de la communauté d’agglomération, la CARENE.

Les élus Bleu Marine indiquent qu’ils se sont opposés aux subventions aux associations que la majorité socialiste avait présenté en bloc, sans possibilité de contrôle, alors que la raison sociale de certaines était parfaitement inconnue. Bien sûr figuraient dans la liste des associations communautaristes ou proches du PC et du PS comme la Ligue des droits de l’homme, le MRAP, le Mouvement de la paix etc.

Seuls élus à ne pas prendre de « pause » estivale, comme l’a remarqué la presse locale, Jean-Claude Blanchard, Stéphanie Sutter et Gauthier Bouchet sont intervenus à de multiples reprises sur la question de la vente à la Russie des BPC Vladivostok et Sébastopol. Ils ont rallié le comité citoyen « Mistral, gagnons ! » en défendant le protectionnisme industriel et l’emploi (8 milliards d’euros à rembourser et la menace d’un millier de chômeurs supplémentaires à Saint-Nazaire en cas d’annulation du contrat) contre les ingérences de Bruxelles et surtout des USA.

Participant à la concertation entreprise par la CARENE, ils remettront un mémorandum complet relatif à la rénovation de la gare TGV de Saint Nazaire le 18 septembre.

Réunissant plus de 1500 abonnés nazairiens sur leurs pages Facebook et Twitter, les élus Bleu Marine assurent deux permanences hebdomadaires à la mairie. Des candidats seront présentés aux élections départementales de mars 2015 dans les 2 cantons nazairiens. Une victoire dans le cadre d’une quadrangulaire n’apparaît pas impossible à leurs yeux dans le canton de Saint Nazaire-Est associant le quartier de Penhoët et Trignac.

Rappelant en conclusion l’attachement historique des Nazairiens à la Bretagne, les 3 élus ont appelé leurs concitoyens à participer le 27 septembre à Nantes à la manifestation de Bretagne réunie pour la réunification de la région. Une première en Loire Atlantique pour le Front National…

Les Inrocks, 3 octobre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *