David Samzun, imprésario électoral de Laurianne Deniaud

800-440px-deniaud-samzun

Communiqué de presse du Front national (FN) de Saint-Nazaire

Les dernières séances du conseil de la CARENE et du conseil municipal de Saint-Nazaire ont révélé le vrai visage de David Samzun à quelques mois des échéances de 2017, celui d’un imprésario électoral de son adjointe, Laurianne Deniaud. Madame la « vice-maire », investie par le Parti socialiste comme candidate à l’élection législative dans la huitième circonscription de Loire-Atlantique, sait en effet pouvoir compter sur l’indulgence de monsieur Samzun, dont le comportement en séances montre sa partialité à l’égard du Parti socialiste, autant que son refus des droits élémentaires de l’opposition.

Cette question des droits de l’opposition, régulièrement soulevée par nos élus — et encore, ce vendredi après-midi au conseil municipal — n’est pas anodine, car le contexte de politisation accrue que connaîtront malgré elles nos assemblées en 2017 doivent conduire le maire à plus de sérieux. Or, pour le moment, David Samzun s’obstine dans un comportement détestable à l’égard de l’ensemble de ses oppositions, demandant de justifier des positions de vote qu’aucun règlement ne nous oblige à communiquer. En effet, nos régulières prises de position publiques sur un certain nombre de sujets bien identifiés par l’opinion font foi. Il ne semble ainsi pas nécessaire de préciser une position de vote concernant telle ou telle délibération votée d’année en année, sur laquelle nos élus se sont déjà publiquement exprimés. Mais monsieur Samzun ne l’entend pas ainsi…

L’affaire est d’autant plus grave que, ce que David Samzun ne supporte pas vis-à-vis du FN, il le tolère pourtant vis-à-vis de Laurianne Deniaud. Ainsi, cette dernière ne s’est pas exprimée à une seule reprise lors du dernier conseil communautaire, sans que, visiblement, cela ne le dérange.

Plus que jamais, le maire de Saint-Nazaire, véritable imprésario électoral de son adjointe, montre le deux poids-deux mesures par lequel il traite constamment le débat démocratique, dans sa ville comme dans son agglomération. Les Nazairiens ne sauraient rester insensibles à ces manquements : ils sanctionneront massivement le PS et ses représentants lors des prochains scrutins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *