David Samzun veut fabriquer nos politiques sociales… avec les migrants

800-440px-Migrants

Communiqué de presse du Front national de Loire-Atlantique, section de Saint-Nazaire

Jeudi soir se tenait à Saint-Nazaire, salle Brel, la réunion inaugurale de la Fabrique des politiques sociales. Environ cent cinquante personnes étaient présentes pour le lancement de ce dispositif, dérivant du Plan stratégique, qui fera l’objet d’une délibération-cadre au conseil municipal, le 29 septembre prochain. L’initiative est naturellement bienvenue, puisqu’elle met les Nazairiennes et les Nazairiens au centre de la production des politiques sociales qui les concernent. Mais elle s’avère maladroite dans la forme.

Oui, le maire de Saint-Nazaire, David Samzun, est maladroit lorsqu’il invite, comme ce jeudi, des associations pro-migrants à participer aux travaux de la Fabrique des politiques sociales. Comment ne pas voir, en effet, la contradiction entre une immigration de plus en plus massive et le maintien de politiques sociales de qualité dans notre pays ? Naturellement, monsieur Samzun et sa majorité ne peuvent percevoir cette contradiction. Ils ne le peuvent, car ils voient dans l’immigration une chance pour la France. Et pourtant, une part croissante de Nazairiens — comme de Français en général — réprouve cette conception angélique de l’immigration.

Une fois encore, le maire montre sa légèreté. Il veut désormais fabriquer nos politiques sociales… avec les migrants, et ceux qui défendent leur venue, défendant dans le même temps l’appauvrissement et l’insécurisation des Nazairiens. Ainsi, s’il soutient l’initiative d’une « fabrique » des politiques sociales, le Front national (FN) s’oppose à la présence d’associations favorables à l’immigration parmi ses délibérants. Nous le rappellerons en septembre prochain, dans le cadre des débats du conseil municipal.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *