Dégradation du bureau des élus SNBM

Communiqué de presse du Rassemblement Bleu Marine (RBM) de Saint-Nazaire

Dans la nuit du 2 au 3 novembre dernier, était taguée au pochoir une inscription sans équivoque sur la façade du bureau des élus Saint-Nazaire Bleu Marine, à l’Hôtel de ville : « Je lutte, tu luttes, il lutte… », etc.

Les murs de Saint-Nazaire, depuis quelques jours déjà, étaient repeints de ce type d’inscription, dont les initiateurs ne font aucun doute ; individus se réclamant de la gauche de la gauche, et croyant par ce type de gestes se faire les défenseurs des libertés contre l’ « extrême droite », voire le « fascisme ».

Le 3 octobre dernier, en séance du conseil municipal, Jean-Claude Blanchard, président du groupe Saint-Nazaire Bleu Marine, condamnait sans ambiguïtés de précédentes dégradations commises quelques jours auparavant contre la permanence du Parti socialiste, rue des Halles, considérant qu’il n’était « pas digne de s’attaquer de la sorte à une permanence politique ».

Nous constatons cependant avec dépit, mais sans illusions, que les dégradations de permanences politiques ne suscitent qu’une indignation sélective. Il ne s’agit pas de condamner lorsqu’elles touchent le Front national et ses élus, mais bien de se taire passivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *