Dans les médias

20 Minutes

Mardi 6 janvier 2015

POLITIQUE – Ce mardi, le parti a présenté ses candidats pour les élections des 22 et 29 mars 2015…

Loire-Atlantique : Le FN se voit au second tour des départementales dans un canton sur trois.

Il ne s’était présenté que dans quatorze cantons aux dernières élections cantonales et n’avait pas obtenu de sièges, malgré des scores dépassant 10 % dans dix cantons. Quatre ans plus tard, et après être récemment entré dans les conseils municipaux de cinq communes, le Front national (FN) affiche d’autres ambitions.

Le 22 mars, pour les départementales, ses bulletins devraient figurer dans l’intégralité des bureaux de vote de Loire-Atlantique: le parti vient d’annoncer, ce mardi, le nom de ses 60 candidats (un binôme dans 30 cantons, et un soutien à une candidature «d’union des patriotes» à Vallet), un mois avant le dépôt des listes.

« Entre un et trois élus »

L’objectif du FN est d’ «arriver au second tour dans un canton sur trois» pour finalement obtenir «entre un et trois élus au conseil départemental», annonce le parti. «Nous visons le canton de Saint-Nazaire-2, et d’autres au nord du département : Ancenis, Nort-sur-Erdre, Pontchâteau, mais aussi Saint-Brevin, où nous avons frôlé les 20 % aux dernières élections européennes», détaille Christian Bouchet, [porte-parole] du FN44, et candidat dans le canton Nantes-5.

Pour y parvenir, le parti compte d’abord sur «la division des forces du système et le report des voix des électeurs». «Tout le monde prévoit une baisse de la participation mais on sait que l’électorat du FN baisse moins que celui des autres partis», assure aussi Christian Bouchet, qui imagine déjà «de nombreux seconds tours UMP/FN».

« Aider les nôtres avant les autres »

Si les candidats détailleront leur programme que dans un second temps, quatre axes ont déjà été présentés : «dépenser moins mais mieux», «aider les nôtres avant les autres», «aider au maintien des services publics de proximité dans les zones rurales» et «défendre l’existence et le rôle du département».

Julie Urbach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *