Florian Philippot sur le chômage

Communiqué de presse de Florian Philippot, vice-président du Front national (FN), député européen

   Les chiffres du chômage du mois d’avril publiés ce jour, encore et toujours aussi catastrophiques (+14800 demandeurs d’emplois supplémentaires pour la seule catégorie A) illustrent l’échec saisissant de la politique économique de la France, mise en œuvre aussi bien par le PS que par l’UMP.

   Il devient lassant pour les Français d’assister mois après mois, chiffres après chiffres, aux justifications du gouvernement devant son incapacité à faire baisser le chômage.

   Le gouvernement de Monsieur Valls, comme ses prédécesseurs, est coupable d’attentisme. Il n’agit pas et s’accroche à ce fol espoir que la situation économique de la France, à force de se dégrader, finira bien par s’améliorer, comme par magie, parce qu’il ne saurait en être autrement. Cette attitude, proprement irresponsable, encore lourdement sanctionnée dimanche dernier par le vote des Français, doit prendre fin.

   Il faut agir, et agir dans le sens des intérêts de la France ce qui suppose de rompre avec les dogmes bruxellois qui asphyxient notre économie, et donc l’emploi, à commencer par l’euro cher.

   Si le gouvernement, aux prises avec ses échecs, n’entend pas changer radicalement de politique économique, alors c’est le gouvernement lui-même qui doit changer et le Président de prononcer au plus vite la dissolution de l’Assemblée nationale.

   Le Front national rappelle qu’il préconise contre le chômage de masse un changement radical de politique économique, impliquant la fin de l’euro, la mise en place d’un protectionnisme intelligent aux frontières, et l’utilisation de tous les leviers de pouvoir d’un Etat stratège, indépendant et souverain, permettant le patriotisme économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *