François Hollande contre les Nazairiens

Communiqué du Front national (FN) de Loire-Atlantique

Pour le Front national de Loire-Atlantique, la décision prise par François Hollande de renoncer, pour l’instant, à livrer le premier BPC Mistral à la Russie est très grave et doit être analysée à deux niveaux.

Au niveau national tout d’abord, elle va à l’encontre des intérêts géopolitiques de notre pays et révèle notre soumission à la diplomatie américaine. De plus, elle coûtera une somme impressionnante aux contribuables français puisque les estimations tant des remboursements de ce déjà versé que des pénalités de rupture de contrat varient entre 3 à 10 milliards d’euros selon les circonstances.

Au niveau local, cette décision, qui est prise le lendemain de la suspension du contrat Brittany Ferries/STX, est un mauvais coup pour STX et pour tout le bassin d’emploi de Saint-Nazaire. Elle rend certain, d’ici quelques mois, le chômage de plusieurs centaines d’ouvriers des chantiers et de la sous-traitance et elle condamne STX à cantonner sa production dans des secteurs en voie de saturation (croisière) ou hasardeux (éoliennes) en lui fermant la porte de la diversification dans les navires de guerre.

Agissant pour des intérêts qui n’ont rien à voir ni avec ceux des Français ni avec ceux des Nazairiens, François Hollande montre une fois de plus son mépris des travailleurs.

Tous les Nazairiens seraient heureux d’entendre les explication de leur maire sur le mauvais coup porté à leur ville et à ses chantiers par François Hollande qui, comme chacun le sait, est membre du même parti que lui et qu’il a toujours soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *