Front national : la sécurité, sans surprise

800-440px-OuestFrance

Article de Ouest France du mercredi 30 mars 2016

Législative partielle Éléonore Revel représentera le FN le 17 avril. Premier point à son programme, la sécurité.

Ils ont donné rendez-vous au Relais d’Alsace, dans la zone d’Atlantis. Faut-il y voir un symbole ou une malice ? Non, répondent-t-ils. Même s’ils avaient de prime abord envisagé une rencontre à Vigneux-de-Bretagne, où le mouvement a fait 30 % aux dernières élections régionales. Dans cette troisième circonscription, le FN est fort aussi à Couëron, et sait que Saint-Herblain sera plus rude à gagner.

Éléonore Revel s’annonce « novice en politique », et entend en faire un atout : « Je veux amener un vent de fraîcheur à l’Assemblée nationale, sans ambition personnelle, juste au service du bien commun. »

« Chercher les armes dans les caves »

Cette militante de 34 ans, secrétaire départementale adjointe et trésorière de la fédération FN de Loire-Atlantique, mère de quatre enfants, était toutefois sixième sur la liste de Pascal Gannat aux dernières élections régionales, et est collaboratrice du FN au conseil régional. Elle vient, avec, dans sa musette, un programme sans surprise de quinze points, s’ouvrant « dans le contexte difficile lié au terrorisme islamiste, par une fermeture immédiate des mosquées salafistes, dont celle de Rezé. »

Elle en appelle également au « rétablissement des frontières nationales, à l’arrêt total de la submersion migratoire. On a de la compassion et de l’humanité, mais on ne peut pas continuer à payer la facture en France. » Enfin, elle que que l’on aille « chercher les armes dans les caves. » Autre credo, au nom de la « démocratie », la demande de la proportionnelle aux législatives, l’abrogation de la loi Taubira…

Sur un plan plus local, Éléonore Revel et son suppléant, Benoist Rouaud, ancien militaire conseiller en sûreté, et responsable de l’action militante de la fédération FN de Loire-Atlantique, veulent « réduire la métropolisation croissante et inhumaine, constituée de strates fiscales », et réaffirment un « Non » à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pour lequel le FN souhaiterait un référendum élargies aux régions Bretagne et Pays de la Loire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *