Grâce au FN, les chantiers navals de Saint-Nazaire entrent dans le débat

800-440px-TribuneSNLM

Tribune pour Saint-Nazaire le magazine, novembre 2016

De nouveau, le maire David Samzun, a dénoncé le 23 septembre au conseil municipal l’attitude du Front national concernant la crise des chantiers navals. Parce que le FN met en avant les risques de licenciements depuis l’annonce de la mise de vente de STX, il serait dans l’excès. Selon le maire, le FN se réjouirait de la situation catastrophique de l’emploi industriel dans la région nazairienne, dont le sort calamiteux des Chantiers est l’illustration.

En réalité, monsieur Samzun capitalise sur le carnet de commandes plein et la livraison en mai dernier de l’Harmony of the Seas — plus gros paquebot du monde — pour faire croire qu’aux Chantiers, tout comme dans la ville de Saint-Nazaire, « ça va mieux ». Il reprend ainsi l’optimisme naïf qui caractérise l’action présidentielle dans tous les domaines.

La réalité, c’est aussi que, derrière les mises en garde du maire contre les positions d’un FN-« vautour » prospérant sur la crise, il y a un constat d’impuissance. Le PS nazairien est incapable d’admettre que, s’agissant des Chantiers, le FN a proposé le premier les bonnes solutions, désormais soudainement reprises par d’autres, des organisations syndicales jusqu’à la Région, où l’éventualité d’une prise de participation publique plus soutenue entre dans le débat… grâce au FN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *