Insécurité en hausse : la municipalité PS de Nantes préfère se voiler la face !

800-440px-Rigne

Communiqué de presse d’Arnaud de Rigné, communiqué de presse du Front national (FN) de Loire-Atlantique

Tout comme Lidl en 2014, Intermarché va fermer son enseigne de Malakoff dans les jours à venir, prétextant la raison « économique » — comme pour mieux cacher le vrai problème — quelques semaines après les séries de coups de feu qui ont encore un peu plus alourdi le bilan de l’insécurité de la municipalité socialiste de Nantes.

Au lieu de réagir par des mesures concrètes, tant le plan de l’urbanisme pour enrayer la montée du communautarisme, que sur le plan des effectifs de police dans les quartiers et de leurs moyens, Johanna Rolland et son inénarrable adjoint à la sécurité Gilles Nicolas préfèrent s’auto-congratuler dans Nantes Passion, notre journal municipal, de la prétendue « maîtrise » de l’insécurité.

Face à cette mauvaise foi complice, piètre réponse aux alertes déjà lancées par le FN Jeunesse (FNJ) de Loire-Atlantique, nous demandons des mesures à la hauteur de la situation : abandon des politiques d’urbanisme favorisant les grands ensembles, retour des forces de l’ordre dans les zones de non-droit, augmentation des effectifs et des moyens mis à leur disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *