Ils se plaignent d’Emmanuel Macron après l’avoir soutenu…

SNm0717

Tribune pour Saint-Nazaire magazine, juillet 2017


Ces dernières semaines, socialistes et communistes nazairiens font savoir toute leur opposition (en tout cas, revendiquée) à la politique défendue par Emmanuel Macron. Qu’il s’agisse de l’augmentation de la CSG, de la nouvelle loi Travail ou de la rationalisation accélérée de nos services publics. Ils se mettent tous vent debout contre le Gouvernement.

Et pourtant, qui, a voté pour l’actuel président de la République ? Qui a promu Emmanuel Macron, au seul prétexte que son adversaire de l’élection présidentielle était Marine Le Pen ? Qui a fait monsieur Macron, sinon l’immense majorité des socialistes et une part importante des communistes ? Le président n’aurait pas eu sans eux l’assise dont il dispose pour sacrifier nos retraites, modifier notre droit du travail ou passer nos services publics à la découpe. En réalité, sans ces millions de voix de la fausse gauche, il n’aurait même pas eu le pouvoir.

Il existait pourtant une alternative à ce désastre annoncé, que notre gauche nazairienne, par son dogmatisme, n’a jamais voulu voir. Qu’il est fâcheux notamment d’entendre Laurianne Deniaud, le 31 mai dernier, se plaindre à la Chambre de commerce et d’industrie de l’augmentation annoncée de la CSG… alors qu’elle venait de voter pour celui des deux candidats responsable de ladite augmentation ! Socialistes, communistes : ils se plaignent d’Emmanuel Macron. Mais qui avaient-ils soutenu, par leur vote du 7 mai dernier ?

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *