Jean-Marc Beauvais, candidat pour le FN

800-440px-Beauvais

Article de Ouest-France du 22 mai 2017

Arrivé au Front national en décembre 2016, l’ancien cadre bancaire et ancien chef d’entreprise (il a été gestionnaire de biens immobiliers), a accepté d’être investi par el FN dans la 10e circonscription de la Loire-Atlantique : le Vignoble.

A 65 ans, Jean-Marc Beauvais est jeune en politique. A sa retraite, en 2012, il adhère à Debout la France pour les municipales de 2014, et figure sur la liste de Cécile Bayle de Jessé aux régionales en 2015.

Créer un fonds de calamité agricole

Il quittera son parti un an et demi plus tard, pour rejoindre le Front national de Marine Le Pen. « Avec le Front national et le Rassemblement Bleu Marine, nos idées sont communes à 90-95 %, les différences sont à la marge. », explique-t-il. Jean-Marc Beauvais prône notamment l’abandon de l’euro, « pour dévaluer la monnaie, et redonner la possibilité aux entreprises de produire en France ».

Dans la circonscription du Vignoble, il cite notamment deux axes : « défendre les artisans et commerçants par le remplacement du régime social des indépendants par un régime unitaire indépendant, mais géré par la Sécurité sociale », ensuite, créer un fonds de calamité agricole pour les vignerons touchés par les aléas climatiques, « abondé par les professionnels et les collectivités », précise-t-il.

Jean-Marc Beauvais ambitionne d’être présent au second tour. Pour cela, il devra comptabiliser 960 voix de plus que Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle. Aux dernières législatives, Hervé Leca avait recueilli un peu plus de 8 % des suffrages.

Corinne ARGENTINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *