Michel Urvoy, la cinquième colonne (de presse)

800-440px-gannat2

Communiqué de presse de Pascal Gannat, candidat tête de liste du Front national (FN) aux élections régionales dans les Pays de la Loire


Je lis cette semaine un éditorial de Michel Urvoy dans Ouest France, qui préconise contre le FN l’union de la droite et de la gauche sur un projet commun, je cite : « Chacun gagnerait, en cas de menace extrémiste, à privilégier le projet négocié sur les ambitions : les uns — le MoDem ou l’UDI — avec une droite humaniste et européenne, les autres — les écologistes et la gauche — alliés dans les régions. Chacun gagnerait à admettre qu’il n’existe pas de réponse droite-gauche à des questions qui ne sont plus vécues comme telles : l’Europe, l’immigration, la sécurité, la peur du déclassement individuel ou national. L’enjeu est de concilier protection et ouverture, offre et demande d’emploi, autorité et participation, liberté individuelle et solidarité collective. »

Ouest France pratique une censure totale sur la campagne du Front national, ne publiant aucun de ses communiqués dans les Pays de la Loire depuis quatre mois. Un de ses rédacteurs en chef, celui de la Sarthe, monsieur de Grandmaison, a osé nous répondre que mon communiqué sur le blocage budgétaire et la possible mise en cessation de paiement du conseil départemental de la Sarthe ne serait publié, car je cite, « Le FN n’a pas d’élus au conseil départemental. »

Autrement dit, avec 26, 5% des électeurs en Sarthe, le FN est interdit de parole, et c’est démocratiquement justifiable pour ce monsieur.

Autrement dit, un citoyen non élu n’a pas le droit de s’exprimer : l’expression est réservée à une caste, la caste des élus et de leurs obligés.

Monsieur Urvoy prétend lutter contre le FN, se faisant ainsi la cinquième colonne des quatre partis de la droite-gauche. Mais avec de tels procédés, est-il conscient que le rejet par les Français de la caste politico-financière à laquelle il se rattache ? Il a choisi de s’en faire le porte parole ce qui est son droit d’expression le plus absolu, mais en pratiquant la censure envers ceux dont il récuse les idées, il intègre dès maintenant le camp de ceux qui pensent que la liberté d’expression est faite pour ceux qui possèdent les médias. Un tel déni de démocratie ne peut conduire qu’à une rupture complète entre les Français attachés à leurs valeurs nationales et spirituelles et cette caste arrogante et dépendante des intérêts de la finance mondialisée, pour laquelle la dignité des peuples, l’intérêt des entreprises locales et des agriculteurs, la culture nationale, et donc la souveraineté des États, sont des obstacles à anéantir.

Oui, mais avec le scrutin proportionnel, lors des prochaines régionales, le FN obtiendra des élus. Cela suffira t il à monsieur de Grandmaison pour que Ouest Francepublie autant de communiqués et d’infos du FN qu’il ne le fait déjà très scrupuleusement pour les partis de gauche et de droite, ceux dont monsieur Urvoy préconise « l’union sur un projet négocié ».

Le Front national est décidément, comme vient de le démontrer Marine Le Pen brillamment et courageusement à Strasbourg, le parti des patriotes et des libertés françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *