La crise migratoire nous accable

800-440px-SNlm1416

Tribune pour Saint-Nazaire le magazine, octobre 2015

Seul contre tous les partis du Système, le FN s’oppose à l’accueil inconsidéré des clandestins (rebaptisés « migrants ») qui arrivent désormais massivement en France, fuyant la Libye, l’Irak et la Syrie… des pays en guerre, où le chaos a été semé par les choix militaires de Sarkozy, avec le soutien politique de Hollande !

Face au FN, les parlementaires socialistes et républicains disent que l’humanisme doit nous imposer de « vivre ensemble » avec ceux qui ne sont pas du peuple français. Dans ce climat étrange, l’intelligence et la politique ayant démissionné pour laisser place à une fausse générosité où Français comme immigrés sont perdants face à l’oligarchie, il est aussi de bonnes âmes dans notre région pour accueillir ces dizaines de milliers d’arrivants.

Naturellement, avec Samzun à sa tête et quelques laborantins du vivre-ensemble parmi ses adjoints, Saint-Nazaire est à l’avant-garde de cet humanisme-bidon. Les élus de la majorité ne se pressent pourtant pas d’accueillir chez eux lesdits « migrants » ! Mais notre commune, dont l’équipe dirigeante use et abuse de la devise Aperit et nemo claudit, à dessein d’ouverture sur le monde, se veut ville-pilote. Elle rejoint ainsi Nantes, Rennes, Saint-Viaud, Fégréac… dans la grande farandole qui pourrait pourtant lui coûter sa capacité à survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *