La majorité schizophrénique de Bruno Retailleau

800-440px-Retailleau

Communiqué de presse du groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire

François Bayrou vient d’annoncer son soutien à Emmanuel Macron. Un jeu d’alliance qui pourrait bouleverser la majorité régionale de Bruno Retailleau.

Aujourd’hui à la Région, Les Républicains et l’UDI soutiennent François Fillon. Pourtant, certains élus UDI ont prouvé à plusieurs reprises qu’ils avaient plus de points communs avec le groupe d’opposition PS qu’avec Bruno Retailleau. En outre, de nombreuses élus UDI dans les Pays de la Loire, tel Jean Arthuis, soutiennent déjà Emmanuel Macron. Quant aux deux élus régionaux issus du MoDem, il y a fort à parier ils prêtent eux aussi allégeance à l’ex-salarié de la banque Rothschild. C’est le nivellement par la gauche et le délitement par le centre.

L’exécutif régional devra faire voter les mesures de son projet à un groupe d’élus divisés entre un camp Fillon et un camp Macron. Idem pour les élections législatives, au cours desquelles des élus régionaux investis par LR affronteront dans leurs circonscriptions des élus investis par l’UDI. Pour couronner le tout, il n’est pas exclu que certains élus régionaux LR, déjà divisés par la primaire, finissent par soutenir Emmanuel Macron, en cas de sondages favorables.

Pour tenir sa majorité, Bruno Retailleau sera forcé de donner encore plus de gages aux élus centristes, signant ainsi son glissement définitif à gauche sur l’identité, la sécurité, la famille, l’Union européenne, le communautarisme. Au niveau local et national, seule Marine Le Pen incarne le rassemblement des forces patriotiques qui au-delà des clivages partisans expriment le souci du bien commun de la nation. D’où notre slogan « Au nom du peuple ».

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *