Le Cheval de Troie

800-440px-TribunePBM

Tribune pour Info Vivre à Paimbœuf, décembre 2015

Chers habitants de notre ville.

Connaissez-vous l’histoire du Cheval de Troie ? Rappelez-vous, c’était une ruse de guerre que l’on apprenait à l’école. C’est le fameux cheval en bois dans lequel étaient entassés les assaillants de la ville de Troie. Ce cheval était offert en cadeau par l’ennemi. C’était le moyen d’entrer dans la ville sans combattre et d’assassiner les habitants sans méfiance. Cela s’appelle tout simplement une ruse de guerre.

Autre époque, autre histoire…

À la municipalité de Paimbœuf, nous avons eu à débattre sur l’accueil des immigrés. Points de vue différents selon les sensibilités. La majorité est bienveillante pour qu’en France, il y ait une multi-culture, c’est enrichissant, paraît-il, il faut être tolérant et aider les réfugiés. Chrétiennement, je devrais y adhérer, sauf que j’ai une vision plus lointaine. Et cette vision fait craindre le basculement de notre civilisation. Je n’ai pas convaincu mes collègues. Vote pour l’arrivée d’étrangers à Paimboeuf : « Pour », 18 voix, « Contre », 2 voix (Renée Foucher-Maury et Marguerite Lussaud), abstention, 2 voix (Dominique Golle et Ludovic Amiot). C’est net, et sans réplique.

Il y a deux mois, le 18 septembre 2015, j’écris à monsieur le maire, [Thierry Brutus) :

« Je m’interroge sur le rôle et le pouvoir d’un maire, de quelques adjoints et conseillers. Ont-ils le droit de prendre des décisions qui concerneront tous les habitants de leur commune, et même de la France ? »

Monsieur le maire m’a répondu par lettre :

« Le maire, les adjoints et les conseillers municipaux ont été élus pour représenter la commune, sur la base de valeurs communes et d’un programme accepté par une majorité d’électeurs. »

« Accepté par une majorité d’électeurs », c’est ce que les décideurs retiennent.

Électeurs, songez-y en allant voter !

On est rendu à un tournant de l’Histoire.

Quel avenir voulons-nous ? Faites-vous entendre !

Renée Foucher-Maury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *