Le droit aux loisirs pour toutes et tous

800-440px-SNm0917

Tribune pour Saint-Nazaire magazine, septembre 2017


L’été s’achève et, comme chaque année, beaucoup de Nazairiens n’auront pas pu partir en vacances. 40 % de Français n’ont pas les moyens de partir. Ce chiffre doit nous inquiéter, dans ce grand pays touristique qui est le nôtre. Il questionne l’absence de droit aux loisirs pour une part de la population.

À Saint-Nazaire, la proximité des plages et le cadre de vie agréable, ne doivent tromper personne sur le mal-être dont souffrent des milliers d’habitants, relégués dans l’isolement, alors que la ville s’ouvre à des événements festifs.

Nous pensons à ceux qui, l’été s’étant achevé, n’ont pas pu en profiter. Des solutions existent, ne serait-ce que des visites de personnes âgées et des personnes isolées en général par les services de la Ville. Pour que Saint-Nazaire soit vraiment « fraternelle et inventive » pour tous.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *