Le Front national soutient les agents pénitentiaires de Nantes

800-440px-Groupe

Communiqué de presse d’Éléonore Revel et d’Arnaud de Rigné


Les agents pénitentiaires continuent de manifester pour protester contre leurs conditions de travail de plus en plus délétères. Les responsables du Front national (FN) de la Loire-Atlantique sont allés ce mercredi matin à la rencontre du personnel légitimement excédé et inquiet par la situation et le laxisme d’État.

Les agressions, tant verbales que physiques, continuent de progresser de façon exponentielle. La « prime à l’agression » proposée par la ministre de la Justice Nicole Belloubet est aussi inepte qu’insupportable, et démontre le renoncement de ce gouvernement à résoudre le vrai problème de fond relatif à l’islamisme, l’insécurité et la surpopulation carcérale. Les sanctions décidées à l’encontre des agents grévistes sonnent comme un abandon, à l’heure où l’on devrait plutôt comprendre, réagir positivement à ces manifestations et apporter des solutions aux agents pénitentiaires.

Le FN de la Loire-Atlantique apporte son soutien au personnel de l’administration pénitentiaire, et demande à ce que le gouvernement prenne des mesures concrètes pour que le personnel puisse travailler dans des conditions saines : augmentation des moyens matériels, du nombre d’agents et des places de prison, présomption de légitime défense en cas d’agression, isolement des détenus radicalisés, mise en place de brigade canine, autorisation de fouille sans préavis, et à tout moment jugé opportun par le surveillant et l’interdiction stricte des téléphones en prison.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *