Législatives : Arnaud de Rigné, « candidat du bon sens »

800-440px-AdREL

Article de Ouest-France du 27 mai 2017

À 21 ans, il attaque sa quatrième campagne, en martelant les thèmes chers au Front national.

21 ans et déjà l’expérience des campagnes. Arnaud de Rigné est candidat Front national dans la 5e circonscription de la Loire-Atlantique. C’est la quatrième fois qu’il se lance à l’assaut d’un mandat. Après les dernières municipales à Nantes, les régionales et les départementales, c’est maintenant la députation que le jeune homme, étudiant en Licence 3 d’administration publique à l’IPAG de Nantes, vise le 18 juin prochain.

Engagé dans la « lutte contre la désertification des services publics », il déplore la fermeture du bureau de poste de Saint-Joseph-de-Porterie, et redoute que celui de Mauves-sur-Loire « ferme, lui aussi ». Arnaud de Rigné plaide donc « pour que les zones rurales ne soient plus oubliées », et se dit également « très sensible » à la cause des agriculteurs. Favorable « aux circuits courts », à « plus de bio » et à la création d’« une PAF, politique agricole française, pour remplacer la politique agricole commune (PAC) », il veut aussi s’appuyer sur « un protectionnisme intelligent ». Cela passe par la sortie de l’euro, pour « plus de souveraineté monétaire » et permettre de « retrouver une certaine liberté d’action. »

Entre les lignes, Arnaud de Rigné souhaite aussi « davantage de contrôle de l’immigration », et explique que son engagement précoce en politique « s’est nourri de l’injustice » et du sentiment d’insécurité qu’il dit ressentir, des thèmes qui, pour lui, dépassent les clivages. « Moi, je veux apparaître comme un candidat aux prises avec la réalité du terrain. Le bon sens, c’est notre truc. ». Sa suppléante, Élisa Leblanc, mère au foyer de 38 ans, est conseillère municipale de Mauves-sur-Loire.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *