Législatives : en Loire-Atlantique, le Front national a désigné ses dix candidats

800-440px-CandidatsLEG2

Article de Breizh-info du 31 mars 2017

Le Front national de Loire Atlantique présentait le 30 mars ses candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains dans les 10 circonscriptions du département. Même si on en connait plusieurs, les noms des suppléants ne seront rendus publics dans quelques jours après la prochaine commission d’investiture.

  • 1ère circonscription (Nantes Orvault) : Guylène Friard, conseillère municipale de Sautron, 59 ans.
  • 2e circonscription (Nantes-centre) : Agnès Chrissement, documentaliste juridique, 36 ans.
  • 3e circonscription (Nantes, Saint-Herblain) : Éléonore Revel, assistante du groupe FN/RBM au Conseil régional, 35 ans.
  • 4e circonscription (Nantes, Rezé) : Alain Avello, professeur de philosophie , conseiller régional, secrétaire départemental FN 44, 45 ans.
  • 5e circonscription (Nantes, Carquefou) : David Boisdron, chef d’entreprise, 44 ans.
  • 6e circonscription (Châteaubriant, Ancenis) : Brigitte Nédélec, conseillère régionale, 63 ans.
  • 7e circonscription (La Baule-Escoublac, Guérande, Pontchâteau) : Doris Noël, 61 ans.
  • 8e circonscription (Saint-Nazaire, Montoir-de-Bretagne) : Gautier Bouchet, conseiller municipal de Saint-Nazaire, assistant du groupe FN/RBM au conseil régional, 29 ans.
  • 9e circonscription (Pays de Retz) : Jean-Luc Javel, chef d’entreprise, 58 ans.
  • 10e circonscription (Vignoble) : Samuel Potier, conseiller régional, chef d’entreprise, 43 ans.

Aux élections législatives de 2012 les candidats du FN n’avaient obtenu en Loire Atlantique qu’un faible score de 8,5% sur l’ensemble du département . Mais le parti devait connaitre une forte progression aux Européennes de 2014 pour atteindre plus de 18 % aux élections départementales et régionales de 2015. En juin prochain le responsable aux élections de la fédération, Arnaud de Rigné, voit le FN accéder au second tour à Saint-Nazaire, dans le pays de Retz et le castelbriantais et… sait-on jamais en cas d’élection de Marine Le Pen à la Présidence de la République.

De son côté le secrétaire départemental Alain Avello insiste sur la sociologie des candidats : 3 chefs d’entreprise et 2 professeurs, le nombre d’élus 5, et leur diversité d’origine politique ( Modem, Debout la France, RPF) lui-même se disant issu de «la mouvance de la gauche patriote».

A la tête d’une fédération de 700 à 800 adhérents à jour de cotisation, Alain Avello souligne la ferveur des militants, ceux-ci s’assument beaucoup plus facilement que dans le passé et font campagne sans difficultés et il ajoute : « Je plains les militants de François Fillon ! » il conteste la notion de « plafond de verre » qui empêcherait toute victoire de Marine Le Pen ou du Front National : « Il sera au dessus du seuil majoritaire » !

En cas de victoire à la présidentielle, Avello prône l’ouverture aux « patriotes sincères », à tous ceux qui venant d’autres mouvements politiques seraient « ouverts aux fondamentaux du patriotisme et du souverainisme ». Il reprendra ce dernier concept à plusieurs reprises tout comme Arnaud de Rigné alors qu’il semble avoir disparu des discours de Marine (cf. son discours de Lille montrant une plus grande ouverture sur la construction européenne) et des dirigeants du FN.

Une certitude : le résultat de l’élection présidentielle sera le critère déterminant du résultat des législatives. Rendez-vous donc le 6 mai au soir !

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *