Les élus régionaux du Front national : la seule alternative

800-440px-pdl

Tribune libre du groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire, pour paysdelaloire.fr

Nous avons vainement cherché, en commission permanente, en quoi se manifestait la « rupture » tant promise par Bruno Retailleau lors des élections. A l’évidence, la droite persiste à reconduire la politique régionale de la gauche qui la précède.

Cette fausse alternance se perçoit d’abord par le soutien à l’implantation d’une usine de véhicules électriques chinois, qui concurrencera Gruau à Laval ; par une débauche de subventions versées aux entreprises, qui créent des effets d’aubaine et une distorsion de concurrence, sans aider les TPE-PME. Pourquoi cet appui au plan des « 500 000 formations » du gouvernement, qui n’a qu’un but : faire basculer des chômeurs de la catégorie A en catégorie D ? Sans parler des coups de canifs portés à nos valeurs de civilisation, par le soutien à des associations communautaristes basées sur l’origine ou l’orientation sexuelle, y compris dans les lycées, selon la ligne de Najat Belkacem. Notre ruralité continue à voir partir emplois et services. Bruno Retailleau déçoit par trop de mots, mais peu d’actes.

Le groupe FN reste vigilant dans son rôle d’opposant constructif. Nous nous battrons contre l’assistanat, contre les subventions sans limites, pour une gestion budgétaire saine, pour la défense de la ruralité, et pour la promotion d’une culture populaire de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *