Loire-Atlantique : le FN va recompter ses forces lors des sénatoriales

800-440px-Senatoriales

Article de Presse Océan du 5 septembre 2017


SÉNATORIALES — Des élus FN et leurs collaborateurs à la Région dans la bataille

Alain Avello, élu régional FN, mène la liste du parti de Marine Le Pen, un test avant les municipales de 2020.

« Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt. Après la défaite de la présidentielle, nous n’avons pas réussi à mobiliser, nous avons été déçus par les résultats des législatives qui ont suivi… ». Alain Avello, élu régional FN, secrétaire départemental du parti de Marine Le Pen, le pressent : ne disposant pas de soutiens innombrables parmi les élus appelés à désigner les sénateurs le 24 septembre, les probabilités d’avoir un parlementaire FN en Loire-Atlantique sont quasi nulles. Il s’agit donc de compter ses forces avant l’échéance « décisive » qui se profile : les municipales de 2020. « Nous avons des élus municipaux et régionaux qui vont nous assurer des voix. », veut tout de même croire Gauthier Bouchet, élu nazairien de 29 ans, qui occupe la troisième position sur la liste. « Il y a des maires de petites communes rurales, plutôt ancrées à droite, qui devraient voter pour nous. » Le FN raille la candidature de Christophe Priou (LR), vice-président du conseil régional des Pays de la Loire, « ancien député voulant devenir sénateur », et espère grapiller quelques voix mélenchonistes en l’absence de liste portant l’étendard de France insoumise. « En 2011, on a recueilli 24 % des suffrages. », annonce Gauthier Bouchet, « Là, on vise un score à deux chiffres. »

La liste FN est majoritairement composée d’élus régionaux (Alain Avello et Brigitte Nédélec) et de collaborateurs directs du FN : à l’instar de Gauthier Bouchet, Éléonore Revel, numéro deux sur la liste, et Ambroise Savatier, septième, assistent les élus FN au conseil régional. S’ajoutent un transfuge de Debout la France — Jean-Marc Beauvais, retraité et ancien secrétaire départemental du mouvement de Nicolas Dupont-Aignan — et Dominique du Tertre, retraitée bauloise, candidate à l’élection départementale en 2015.

Volte-face sur Notre-Dame-des-Landes

Il est à noter que le FN, qui plaide pour une organisation territoriale recentrée sur le triptyque commune-département-État, penche désormais en faveur du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : « Nous ne retirons rien de nos analyses et de nos critiques, mais nous considérons qu’il y a eu un référendum qui a tranché sur la question. », indique Alain Avello. D’où la volonté de voir « un ou deux nouveaux franchissements de la Loire, du côté de Lavau-Paimboeuf et d’Ancenis ».

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *