Merci à mes électeurs pour leur confiance

800-440px-bouchet4

Communication de Gauthier Bouchet

Mes chers concitoyens,

Militants de ma campagne législative tout d’abord, je vous écrit à la suite de celle-ci, pour vous remercier de votre investissement collectif ces dernières semaines, et spécialement ces derniers jours, où j’étais avec plusieurs d’entre vous sur le terrain chaque matin et chaque après-midi. Je remercie en particulier Lydia, Laurent, Jean-Claude, Stéphanie, Roland, Johnny, Benoît et Baptiste, qui m’ont accompagné dans cette campagne.

Je remercie également les quatre mille électeurs de la huitième circonscription de la Loire-Atlantique qui m’ont fait confiance, en m’accordant leur vote. Notre recul (de l’ordre de 12 %) est dans la moyenne nationale de la déperdition de voix que connaît le Front national, depuis l’élection législative de 2012. Elle est d’ailleurs sensiblement moins importante que dans les circonscriptions nantaises, où, hélas, les candidats du FN perdent 30 à 45 % de leurs voix. Notre circonscription est la treizième meilleure de la région (sur trente) et la troisième meilleure du département (sur dix).

Ce léger recul est à comparer avec celui des autres formations politiques dans notre circonscription, beaucoup plus important : en cinq ans, le Parti communiste perd 76 % de son électorat, le Parti socialiste, 70 %, la droite, 52 %, le Parti communiste, Europe écologie-Les Verts, 30 %.

Cela n’a pas payé comme nous l’attendions. Je pensais finir premier avec environ 16 % des voix, et à partir de là, être qualifié pour ce second tour de clarification que j’attendais, contre En marche. Me voici quatrième avec 9 %.

Comme vous, je suis déçu de cette contre-performance. Nous subissons certes une lame de fond nationale d’En marche mais aussi, je suppose, la jeunesse de notre organisation militante. En effet, nous n’avons commencé à nous structurer qu’à partir de 2013 environ, et ce qui a été patiemment semé par Jean-Claude Blanchard et quelques-autres ces dernières années est encore en bourgeons. Notre implantation ne se fera pleinement qu’après des années d’efforts. Sur ce dernier point, cela conforte mon opinion à plus d’auto-organisation par nous-mêmes, à la base (par exemple par l’impression de davantage de tracts locaux).

Je sais par ailleurs combien un grand nombre d’entre nous sommes sensibles à la défaite de Laurianne Deniaud, et du Parti socialiste en général à Saint-Nazaire. Cette défaite, je la soupçonnais depuis des semaines (avec d’ailleurs la présence de France insoumise et En marche au second tour) et au final les faits nous donnent raison. Elle va, je pense, fragiliser la majorité municipale à Saint-Nazaire.

Notre campagne s’achève donc. Je ne suis pas au second tour. Mes électeurs sont libres. Ils voteront ce qu’ils veulent, et c’est bien ainsi. Aucune consigne !

Dans la foulée, il y aura notre dernier grand rendez-vous de l’année militante que sera la venue de notre député européen Gilles Lebreton, samedi 8 juillet à Montoir-de-Bretagne, pour la Fête de l’industrie. Nous allons commencer sans tarder à en faire l’annonce et à la promotion, et vous attendons nombreux à ce rendez-vous.

Encore merci à toutes et tous, et à bientôt,

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *