Nos élus et nos militants agissent

Tribune du Front national (FN) de Loire-Atlantique

Nos militants ont pris peu de vacances cet été et nos activités n’ont pas cessé.

Début juillet, une quinzaine d’entre eux ont pu se rendre à Strasbourg, où ils ont été accueillis par Gilles Lebreton, qui leur a fait découvrir le Parlement européen.

A Saint-Nazaire, notre section a fait campagne contre la venue de JoeyStarr au festival Les Escales, déclenchant la colère du maire de la ville, qui a voulu leur infliger une sanction financière.

Puis, à La Baule-Escoublac, le 5 septembre, les participants à l’Université d’été des Républicain, dont Alain Juppé, ont eu la (désagréable) surprise de rencontrer les distributeurs de tracts du FN local. Tandis qu’au conseil municipal du 15 septembre, notre élu, Didier Vernet, n’a pas mâché ses mots concernant l’accueil des réfugiés : « Il n’y a pas d’urgence à accueillir, il y a urgence à ne plus accueillir et à stopper cette invasion migratoire. (…) Pas d’angélisme, si les gens meurent en Syrie, c’est parce que nous y avons porté la guerre, nous avons tous du sang sur les mains. »

Une position identique était défendue par notre élue de Sautron, Guylène Friard, qui, dans un communiqué, a déclaré : « Marie-Cécile Gessant, comme les dirigeants du Parti socialiste et des Républicains, trompe nos concitoyens en laissant entendre que les migrants seraient des « réfugiés » temporaires. Il n’en est rien. Ces migrants clandestins resteront durablement sur le territoire national au frais du contribuable local. Au demeurant, les signaux d’accueil favorables envoyés par les municipalités comme celle de Sautron ne feront que renforcer le phénomène migratoire et avec lui, le risque d’exposer la France à l’infiltration de terroristes islamistes. »

Quant à Nantes, où notre permanence a été dégradée de nouveau à deux reprises durant l’été, nos militants ont pris un soin particulier à décorer ses murs d’affiches de notre mouvement de manière continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *