Notre-Dame-des-Landes. Les élus FN au conseil régional réagissent

800-440px-OuestFrance-2

Article de Ouest-France du 22 janvier 2018


À l’instar des autres groupes politiques du conseil régional, les élus du groupe FN réagissent à l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, par la voix de Jean Goychman et Pascal Gannat, respectivement président et vice-président du groupe.

Le FN n’entend pas revenir sur le débat qui s’est soldé par la décision de mercredi dernier mais pense que « l’abandon de NDDL ne constitue pas un handicap, car cela ne change rien à la situation présente des Pays de Loire. Nous croyons au contraire que cela peut constituer une chance pour notre Région. ». C’est à condition, selon Jean Goychman et Pascal Gannat, d’abandonner d’une part l’ « illusion de la gestion de la dette par la dette » et d’admettre le constat que « l’heure n’est plus aux projets pharaoniques difficilement finançables » ; et d’autre part de renoncer à « la métropolisation de notre région. Comme le projet de Notre-Dame-des-Landes, c’est une vision archaïque, datée des années 1970, fondée sur un planisme technocratique qui a échoué. »

Des projets finançables à court et moyen terme

Le FN prône « une position réaliste : rééquilibrer les territoires par des projets finançables à court et à moyen terme ». Parmi ces projets, « anticiper la révolution technologique du partage des véhicules entre leurs sources d’énergie (pétrole et électricité) ; investir dans la liaison Saint-Nazaire-Rennes […] de façon à ce que les conteneurs débarqués à Saint-Nazaire puissent irriguer rapidement toute la Bretagne ; prévoir un franchissement sud Loire vers Ancenis avec liaisons vers les autoroutes existantes » et « une deuxième rocade autour de Nantes sur le modèle de la Francilienne ; bâtir certains axes ferroviaires comme Nantes-Rennes, le TGV entre Nantes et Bordeaux, Saint-Nazaire-Rennes ; favoriser la création de centrales solaires locales […] en complément voire en substitution de l’éolien ; travailler à créer un réseau de fibre pour l’Internet, sans négliger la ruralité. »

Le Gouvernement a tranché dans le dossier de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Franck DUBRAY

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *