Oui à l’entrée d’entreprises locales dans le capital des Chantiers de Saint-Nazaire

800-440px-SaintNazaire-2

Communiqué de presse du Front national (FN), section de Saint-Nazaire


Vendredi dernier, en séance plénière du conseil régional des Pays de la Loire, a été annoncée l’idée d’une participation d’entreprises locales dans le capital des chantiers navals de Saint-Nazaire. Les coréalisateurs actuel des Chantiers, partie prenantes majoritaires de la réalisation des bateaux, participeraient ainsi à l’actionnariat de cette infrastructure stratégique.

Pour le Front national (FN), il s’agit non seulement d’une bonne idée, mais d’un premier pas intermédiaire avant l’option de nationalisation partielle et temporaire que nous proposons depuis 2013. Cette participation de nos TPE et PME régionales (qui pourrait peut-être à l’avenir, également, devenir une participation ouvrière, celle des salariés ?) contrebalancerait en partie le retrait de l’actionnaire italien CR Trieste : 6 millions d’euros initialement annoncés, soit 7 % d’un nouveau capital d’ailleurs largement sous-évalué par rapport à la valeur réelle des Chantiers.

On parle aujourd’hui d’une société unique qui, réunissant ces différentes PME, prendrait a minima 2 % du capital des Chantiers. C’est un premier début, mais cet actionnariat de nos PME régionales devrait être supérieur. Il s’agit, coûte que coûte, de conserver les chantiers navals de Saint-Nazaire entre des mains françaises.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *