Pas d’accueil de « migrants » à Savenay : retour dans les pays d’origine !

800-440px-Savenay

Communiqué de presse de Baptiste Guérin, responsable du FN jeunesse (FNJ) de la huitième circonscription de la Loire-Atlantique


Depuis un an, l’association des Eaux vives héberge des clandestins, dits « migrants », dans leurs locaux, ainsi que dans des hôtels. Elle accompagne en ce moment l’accueil d’une quarantaine de migrants à Savenay. Six autres viennent encore d’arriver à l’Hôtel de la gare, ces derniers jours.

Ce faisant, cette association, dirigée par un ancien élu de la droite (?) nazairienne, reçoit des subventions de la Ville de Savenay, ainsi que de la communauté de communes d’Estuaire et Sillon, en vue d’accueillir des populations migrantes. Cet accueil est donc payé par nos impôts. De plus, dans cette intercommunalité, les services publics sont limités, voire inexistants par endroits, faute d’argent. Pourquoi dès lors, des étrangers seraient-ils prioritaires par rapport aux Français ?

Nos collectivités préfèrent visiblement aider les étrangers, au lieu d’aider les Savenaisiens, Malvillois et Lavausiens… eux qui pourtant paient tous les mois des impôts sur leur travail.

Le Front national (FN) de la Loire-Atlantique exige le rapatriement des personnes migrantes dans leurs pays d’origine. Par le passé, des migrants ont attenté aux biens des Français, voire à leurs personnes : pourquoi ne le feraient-ils pas demain à Savenay ?

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *