Poursuivre la vigie patriote à la CARENE

Tribune libre de Gauthier Bouchet, conseiller municipal et de quartier de Saint-Nazaire, conseiller communautaire à la CARENE

J’intègre cette semaine la Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’Estuaire (CARENE), en remplacement de Jean-Claude Blanchard. Ma tâche restera identique à la sienne, c’est-à-dire, l’opposition constructive et le combat de l’intérieur contre une structure — l’intercommunalité de la CARENE — dont je ne pense pas qu’elle apporte un bienfait quelconque à Saint-Nazaire et sa région.

Comme Jean-Claude Blanchard depuis un an, je compte donc rééquilibrer le discours dominant de cette assemblée, qui assujettit toujours plus nos communes, au détriment de l’action de notre département et de la légitimité de l’État, de plus en plus contestée.

À Jean-Claude Blanchard, qui me précède à l’agglomération, j’adresse mes remerciements pour la confiance qu’il m’accorde et me renouvelle, dans cette transmission d’un discours patriote et vigoureusement républicain, si étranger aux débats habituels de la CARENE. Mon prédécesseur a fait un choix rare en politique : laisser la place à son cadet de trente ans comme seul représentant de sa formation au sein d’une intercommunalité de plus de cent-mille habitants. Une fois encore, le Front national et la jeunesse ont partie liée dans l’exercice des responsabilités.

Nos adversaires politiques, à commencer par la gauche socialiste et communiste, devront s’habituer à ce que le FN constitue à l’avenir une force politique croissante dans la région nazairienne. Il est aujourd’hui la deuxième. Nul ne pourra longtemps considérer ce mouvement comme anecdotique, cantonné aux défaites électorales.

Élu communautaire du FN, je suis seul, dans toute la Loire-Atlantique. Mais nous serons un groupe d’élus dans cinq ans, renforcé des meilleures intelligences de la région. Notre progression en voix de 1000 %, entre 2009 et 2015, à Trignac, est l’un des signes de notre croissance. C’est sans parler de Saint-Nazaire, où nos résultats étonnent, et où nos desseins sont connus : conquérir la mairie à l’élection municipale de 2020.

La vigie frontiste de la CARENE se poursuit. Depuis un an, Jean-Claude Blanchard avait soulevé certains débats pénibles pour nos adversaires, en questionnant au fond sur l’intérêt, pour une ville comme Saint-Nazaire et celles qui l’entourent, d’une part de s’intégrer dans une intercommunalité, d’autre part de se penser comme une métropole placée sous l’influence économique et culturelle de Nantes. Ces débats seront de nouveau sollicités à l’avenir au sein de cette assemblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *