Saison touristique de Loire et Sillon : tout pour Savenay ?

800-440px-Savenay

Tribune de Baptiste Guérin, responsable du FN jeunesse (FNJ) de la huitième circonscription de la Loire-Atlantique


Rémy Nicoleau, maire de Saint-Étienne-de-Montluc et président de Loire et Sillon, ainsi que Christian Biguet, maire de Lavau-sur-Loire, vice-président de Loire et Sillon, ont fait savoir jeudi dernier par voie de presse une hausse de 8,3% en un an de demandes enregistrées à l’Office de tourisme intercommunal. Cela est très bien, et nous le devons aux monuments historiques que composent le territoire de l’intercommunalité comme l’abbaye de Blanche-Couronne, ou bien un événement culturel historique comme le centenaire de l’arrivé des « Sammies ». Ces pôles culturels et ces événements contribuent à faire vivre l’économie locale, ou, devrait-on dire, l’économie savenaisienne…

Comme il est indiqué dans ce même article, cette augmentation a « touché plus particulièrement au niveau du Lac de Savenay (camping, défi Korrigans/Tépacap » et donc essentiellement l’économie savenaisienne, non pas celle de plusieurs communes de Loire et Sillon. À Lavau, par exemple, il n’y a aucun commerce, ni distributeur bancaire, donc, l’attractivité d’une oeuvre d’art comme L’Observatoire n’a aucune incidence sur l’économie lavausienne.

La commune de Savenay a financé la plupart de ses infrastructures, comme la piscine, par l’argent de l’intercommunalité, ce qui dynamise le territoire savenaisien, mais pas les communes alentours. Pour revenir à Lavau et à son absence de commerce, l’argent de Loire et Sillon pourrait servir à dynamiser l’économie lavausienne, avec création de commerces : une boulangerie, un café… C’est d’autant plus vrai qu’une salle des sports aurait pu être construite à Lavau, mais finalement, c’est la commune de Quilly qui l’a obtenu.

Aujourd’hui Savenay se finance sur le dos des autres communes, ce qui a pour résultat la « banlieurisation » de communes comme Bouée et Lavau, qui, à terme, deviendront des « communes « de Savenay où les taxes seront alignées sur la commune de Savenay. Et l’on en vient à se demander, au vu du bilan de la saison touristique de Loire et Sillon et de l’absence d’investissements en équipements publics comme privés dans les communes avoisinantes, si la stratégie de l’intercommunalité n’est pas « Tout pour Savenay » ?

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *