Schéma de développement économique : Bruno Retailleau s’attribue les idées du FN

800-440px-Nicot

Communiqué de presse de Pascal Nicot, vice-président du groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire

Lundi 19 septembre s’est tenue la première réunion de présentation du SRDEII au conseil régional des Pays de la Loire. Le Groupe FN-RBM constate que les deux mesures-phares sur lesquelles l’exécutif régional travaille, faisaient déjà partie du programme économique que le FN avait élaboré à l’occasion des élections régionales de décembre dernier. Il ne peut que se féliciter d’avoir été entendu, dans l’intérêt des entreprises et de l’emploi de notre région.

Il s’agit d’une part de la mise en place d’un interlocuteur référent unique du chef d’entreprise pour l’accompagner dans ses démarches d’obtention d’aides régionales et de recrutement. Cette mesure est destinée à faciliter l’accès des PME/TPE/artisans à ces dispositifs pléthoriques (1600 dispositifs rien qu’au niveau régional). Cette mesure doit s’accompagner d’une formation rigoureuse des agents qui en auront la charge, afin qu’ils soient considérés comme de véritables partenaires par les entreprises.

L’autre mesure consiste à privilégier l’octroi d’avances remboursables et de prêts à taux préférentiels plutôt que des subventions dont la gauche avait abusé au cours des mandatures précédentes. Rappelons que les subventions créent des effets d’aubaine et faussent la concurrence.

Si nous nous réjouissons que ces propositions jugées irréalistes hier, trouvent aujourd’hui grâce aux yeux de la majorité régionale, nous ne voyons pour le moment guère de véritables mesures concrètes en faveur de la simplification administrative, de la recherche et de l’innovation, où seules vagues promesses ont été évoquées. Il ne faut pas renoncer au principe de réalité, et les élus FN chefs d’entreprise, dont Pascal Nicot, élu de la Sarthe, continueront à travailler pour que des mesures concrètes favorisent le quotidien des chefs d’entreprises et des salariés. La vitalité de nos entreprises dans les Pays de la Loire demeure le souci premier du groupe FN, au-delà des clivages politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *