Sénatoriales : le FN s’affiche en défenseur de la ruralité

800-440px-Senatoriales

Article de Ouest-France du 4 septembre 2017


En Loire-Atlantique, le Front national dépose une liste avec deux conseillers régionaux et un conseiller municipal.

« Les écolos, les socialistes ou Les Républicains ne représentent pas vraiment la population. Et la « Macronmania » s’est évanouie ! », assène Alain Avello. Ce professeur de philo de 46 ans, conseiller régional des Pays de la Loire, secrétaire départemental du FN, conduira la liste de son parti aux sénatoriales. Il s’est entouré d’un autre élu régional, Brigitte Nédelec, ainsi que de Gauthier Bouchet, doctorant en histoire et conseiller municipal de Saint-Nazaire.

Plus de distributeurs bancaires…

Un programme basé essentiellement sur la défense des services publics en milieu rural. « Nous nous opposons à l’abandon voire la fermeture d’un certain nombre de bureaux de poste, hôpitaux et gendarmeries du département, à Saint-Nazaire, dans le quartier Saint-Joseph-de-Porterie de Nantes, à Mauves… », détaille Gauthier Bouchet. La présence d’un distributeur et la bonne couverture en téléphonie mobile dans les petites communes est, pour lui, « indispensable ».

« Démétropoliser le département »

Mais le Front national, dont le nombre d’adhésions se maintient à 800 dans le département, et qui a toutes les peines du monde à s’ancrer dans la région nantaise, veut aussi se battre pour « démétropoliser » le département, dans le but de « rééquilibrer les équipements publics en faveur des zones rurales ». Enfin, le FN promet de mettre en place deux nouveaux franchissements sur la Loire, à l’Ouest (Lavau, Paimboeuf) et à l’Est (Ancenis).

Les voix de la France insoumise

Ce programme très populiste – leur devise n’est-elle pas « Au nom du peuple » ? – suffira-t-il à convaincre les 2 562 grands électeurs du département ? « Nous progressons d’une élection sénatoriale sur l’autre. », assure Alain Avello. « Je crois que nous pouvons séduire les élus des petites communes rurales qui en ont marre et voteront plutôt à droite. » Le FN espère aussi « prendre des voix à la France insoumise », qui à ce jour n’a pas déposé de liste aux sénatoriales en Loire-Atlantique.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *