Soutien des élus régionaux du Front national aux forces de l’ordre

800-440px-groupefnpdl2

Communiqué de presse du groupe Front national-Rassemblement Bleu Marine au conseil régional des Pays de la Loire

Il y a une semaine, un homme de 22 ans était arrêté à Aulnay-sous-Bois. Il souffre de lésions graves qui peuvent laisser penser à une agression de la police. Si une bavure a été commise, les auteurs devront être sévèrement punis. Mais c’est à la justice d’en décider après une enquête indépendante. Or, nous assistons à une campagne médiatique de stigmatisation insupportable des forces de l’ordre. La présomption d’innocence est bafouée. Pourtant, l’enquête de l’IGPN vient de conclure qu’il n’y a pas eu de viol.

Hier soir à Nantes, une émeute a éclaté dans le centre-ville de Nantes. Vingt racailles ont été mises en garde à vue. Des bandes saisissent le prétexte de cette altercation contre l’un des leurs pour déverser leur haine de la France, encouragés par l’inaction coupable de l’Etat, la complaisance de certains magistrats et les discours des politiques de gauche comme de droite. Quel signal envoie François Hollande lorsqu’il se rend au chevet d’une victime supposée, alors qu’il n’a pas tenu à rencontrer le militaire réellement victime du terrorisme au Louvre ? Il faut rappeler qu’une vingtaine de policiers et gendarmes sont agressés en moyenne chaque jour en France !

Les élus régionaux du FN-RBM tiennent à rappeler leur soutien aux forces de l’ordre qui agissent avec des moyens insuffisants et des matériels hors d’âge, dans les territoires perdus de la République. Ils doivent faire face aux bandes organisées qui sèment la terreur pour protéger leur trafic de drogue, au communautarisme et à la radicalisation islamiste, ainsi qu’au racisme anti-blanc qui souvent les désigne comme cibles.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *