Sur la reprise des travaux à Notre-Dame-des-Landes

800-440px-NDDL3

Communiqué de presse du Collectif Nouvelle écologie et du Front national de Loire-Atlantique

Deux ans après leur suspension, les marchés publics relatifs au démarrage des travaux de l’aéroport Grand Ouest de Notre-Dame-des-Landes, viennent d’être relancés ce jour par la préfecture de Loire-Atlantique. Les expropriations vont donc pouvoir recommencer, sur un terrain de vingt kilomètres carrés…

Ainsi, le gouvernement Valls prouve qu’il n’a pas changé de position concernant ce projet d’aéroport, confirmant son incapacité à écouter le peuple. Or, les habitants de la Loire-Atlantique, dans leur majorité, ne veulent pas de cet aéroport, mais d’un réaménagement de l’aéroport actuel de Nantes Atlantique, par ailleurs non saturé à ce jour, contrairement aux éléments de langage officiels d’Ouest-France et des Ailes pour l’Ouest, en passant par les magnats du BTP. Pour autant, ils n’ont jamais été consultés par référendum à ce sujet !

Maintenir ce projet d’aéroport confirme la vision gouvernementale de l’aménagement du territoire, dans la droite ligne de la Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRE) qu’il se plaît d’ores et déjà à mettre en œuvre par la fusion des vingt-deux régions administratives en treize euro-régions. Derrière l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, se cache en fait la métropolisation complète de l’espace nantais, qui aggraverait d’autant plus les disparités de développement économique au sein des Pays de la Loire.

Il importe donc de ne pas baisser les bras. Mais, loin des utopies fumeuses, alliées objectives du projet d’aéroport, cette opposition est politique, et surtout électorale ! Elle passe par la Nouvelle écologie et la liste régionale de Pascal Gannat, dont le principe de bonne appréhension du réel et des échelles commande de rejeter ce « grand projet inutile » pour les habitants de Notre-Dame-des-Landes comme de l’ensemble des Ligériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *