Tirs de projectiles sur nos conducteurs de bus : au conseil, le FN avait prévenu !

800-440px-stran

Communiqué de presse du Front national (FN) de Saint-Nazaire

Mercredi soir, dans le quartier nazairien de Gavy, des conducteurs de bus de la STRAN ont été pris pour cibles par des voyous qui, sans retenue, ont tiré sur leurs véhicules, brisant quinze vitres. L’un des conducteurs a d’ailleurs été légèrement blessé par un éclat de verre. Ces tirs sur nos conducteurs de bus choquent l’immense majorité des Nazairiens, et ils surprennent, aussi. Pour autant, au conseil municipal, le Front national avait prévenu… malgré l’indifférence de la majorité !

En effet, régulièrement, nous insistons sur la question de l’insécurité croissante que connaissent les transports publics nazairiens. Le 16 décembre dernier, en débat d’orientation budgétaire, nous évoquions ainsi les dysfonctionnements de nos services publics, qui ne sont pas que financiers, mais également relatifs à la sécurité physique des usagers. « L’insécurité, par exemple, elle existe à la STRAN. Les grèves sporadiques de conducteurs, elles existent. Et la cinquantaine d’agressions annuelle existe toujours. », expliquions-nous alors à la majorité, celle-ci ne trouvant rien à répondre, sinon que la STRAN… ne concernait pas la Ville de Saint-Nazaire, mais l’agglomération !

Cette légèreté de la majorité concernant la sécurité dans nos transports publics porte la marque du socialisme municipal : laisser-faire, indifférence face aux problèmes quotidiens des Nazairiens, mais priorité donnée par le maire et son équipe à de petites pastilles de com’, preuves d’un « Ça va mieux » global, mais largement imaginaire. Elle porte aussi la marque de l’hypocrisie des socialistes sur le cumul — c’est-à-dire le dénoncer et le pratiquer dans le même temps — car le président de la STRAN, Jean-Jacques Lumeau, n’est autre que l’adjoint au maire, en charge… de la culture. Or, comment croire sérieusement qu’un adjoint aux affaires culturelles puisse, également, gérer nos transports publics, deux domaines qui, en plus de n’avoir aucun rapport, semblent tous deux très prenants ?

Les conducteurs de la STRAN ne s’y trompent pas. Ils ont débrayé jeudi, et demandent le recrutement de personnels de sécurité, deux attitudes parfaitement légitimes qui traduisent le ras-le-bol croissant contre le laxisme de la municipalité socialiste. Solidaire des fonctionnaires de la STRAN, le FN appuie le souhait de recruter des agents de prévention sur tout le réseau, de l’ordre d’un agent pour quinze conducteurs, à titre expérimental. Quant au maintien de monsieur Lumeau à la direction de la STRAN, il devra être évalué à l’aune de ses résultats en termes de sécurisation du réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *