Transports publics : la CARENE préfère les demandeurs d’asile à ses administrés

800-440px-carene2

Communiqué de presse du Front national (FN) de la huitième circonscription de Loire-Atlantique

Le conseil de la CARENE de mardi soir a de nouveau donné l’illustration de la priorité étrangère à laquelle se livre David Samzun et l’agglomération. Preuve en est avec la délibération 15 relative à l’élargissement de la tarification solidaire pour les transports publics : 90 % de réduction sur les abonnements mensuel au réseau STRAN, soit une quasi-gratuité.

Alors qu’une part croissante de la population ne supporte plus de systématiquement voir la priorité accordée aux étrangers — migrants, demandeurs d’asile ou autres — dans l’attribution d’un certain nombre d’aides sociales, localement, monsieur Samzun en facilite la mise en place par bonne conscience de gauche. Les habitants de Donges, Montoir-de-Bretagne, Saint-Malo-de-Guersac, Saint-Nazaire et Trignac doivent donc savoir que, grâce à leurs impôts, la majorité socialiste du conseil communautaire, soutenue par quelques vice-présidents de la droite complice, s’occupe des demandeurs d’asile d’abord, des Français, ensuite.

Le Front national, lui, défend les Français d’abord. En séance de mardi, nous avons refusé, seul contre cinquante-neuf élus, que l’impôt des communes membres de la CARENE serve au financement toujours plus important des aides sociales accordées aux populations étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *