Tribune de David Boisdron dans Le Journal des entreprises

800-440px-Boisdron

Tribune dans Le Journal des entreprises de mars 2017

« Réserver les marchés publics aux entreprises locales »

David Boisdron, membre du Front national, dirige un cabinet de recrutement à Nantes.

Ce que j’attends de la présidentielle, c’est que les candidats parlent de l’économie réelle, celle des TPE-PME-PMI, qui représentant 95 % des entreprises du territoire, et qui sont au bord de l’asphyxie. Les TPE-PME-PMI doivent être une cause nationale pour le prochain président élu ! Pour revenir au plein emploi, il est vital de prendre des mesures en faveur de ces acteurs. Pour cela, Marine Le Pen propose d’alléger la fiscalité des TPEPME-PMI, de faciliter le renforcement de leurs fonds propres (exonération des bénéfices laissés dans l’entreprise, après sept années de détention, les plus-values des actions ou parts sociales). Elle souhaite faciliter le recours aux crédits en faveur de l’économie réelle, et non favoriser la financiarisation de l’économie.

Laisser les entrepreneurs entreprendre

Elle veut instaurer un guichet unique pour réaliser toutes les démarches sociales et fiscales ; laisser la liberté de choix entre le RSI et le régime commun et favoriser l’auto-déclaration (sur le même principe que la TVA). Le but serait de simplifier la vie administrative des entreprises et de laisser les entrepreneurs entreprendre ! Marine Le Pen voudrait aussi remplacer le compte pénibilité qui n’est pas applicable en l’état actuel, recentrer le crédit impôt-recherche… Marine Le Pen indique aussi qu’elle voudrait créer un Ministère de l’apprentissage et, dans le cadre du patriotisme économique, réserver tout ou partie des marchés publics à des entreprises locales employant au minimum 10 % d’apprentis. Enfin, Marine Le Pen souhaite proposer un référendum aux Français afin de sortir de cette Europe prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *