Trignac : le Front national soutient la liste conduite par David Pelon

800-440px-FN44

Communiqué de presse de Lydia Poirier et Roland Stal, conseillers municipaux de Trignac

Alors que les Trignacaises et les Trignacais seront invités à se prononcer démocratiquement le mois prochain, dans le cadre d’une élection municipale partielle, le Front national (FN) fait part de sa position.

Plusieurs semaines durant, nous n’avons pas souhaité mêlé nos voix aux contestataires du municipe de David Pelon, ceux-là même qui, cyniquement, en mars dernier, sont parvenus à convoquer une nouvelle élection, par la démission d’un tiers du conseil. Nous ne nous sommes pas prononcés, car nous ne concevons pas la politique — d’opposition ou de soutien — comme la relation opportuniste aux difficultés des uns ou des autres : nous voulons que les électeurs nous rejoignent sur nos forces, et non les faiblesses des autres.

S’agissant de l’élection partielle à venir, il n’y a pas d’ambiguïté possible dans les rangs du FN. Malgré nos différends passés, nous soutenons sans réserve la candidature de David Pelon. Nous la soutenons, tout comme nous voulons la victoire de David Pelon, car sans elle, le communisme reviendrait au pouvoir à Trignac. C’est l’objectif premier qui doit être poursuivi par les électeurs du FN : ceux-ci sauront retrouver en monsieur Pelon le rempart contre le PCF, qu’il a déjà constitué avec succès en 2014, achevant un siècle de gestion communiste de notre commune.

Les électeurs FN de Trignac doivent donc voter David Pelon, en mai prochain.

Au-delà de cet impératif d’un front républicain contre le communisme à Trignac, nous nous retrouvons plus largement dans l’action municipale de David Pelon. Ces dernières prises de position publiques ont montré qu’il savait enfin « muscler son jeu » et agit aujourd’hui avec autorité mais bienveillance. Il agira demain, avec votre vote, pour que les projets municipaux suivent leur cours, et améliorent la vie des Trignacais, notamment dans les domaines culturel et associatif : aménagement urbain de la Gagnerie, nouveau local de la Société de chasse de Trignac, base de canoë-kayak, mise en place d’une crèche et d’un lieu de vie parents-enfants à Grandchamps…

Enfin, David Samzun, maire de Saint-Nazaire, veut la défaite de David Pelon. C’est une raison supplémentaire de vouloir sa victoire, car ce qui est bon pour monsieur Samzun l’est rarement pour une majorité de Nazairiens, comme d’ailleurs de Trignacais, tant les socialistes nazairiens prétendent s’ingérer dans les affaires des autres communes. Ne tolérons pas cet abus : votons David Pelon.

► SUR CE MÊME THÈME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *