Une « patronne » pour le FN 44

800-440px-ERJLL

Article de Presse Océan du 26 septembre 2017


Éléonore Revel succède à Alain Avello à la tête du FN de Loire-Atlantique où, officiellement, tout va bien.

Le poste laissé vacant par Alain Avello ne le sera pas resté longtemps. Quatre jours après la démission du patron du FN44, dans la foulée de son mentor, Florian Philippot, le mouvement a déjà désigné son successeur.

Numéro 2 de la fédération depuis sa remise en ordre de marche, en décembre 2016, Eléonore Revel est « chargée de mission », en attendant d’être officiellement nommée secrétaire départementale, vers la mi-octobre, à la tête d’une équipe quasiment inchangée.

Âgée de 36 ans, collaboratrice du groupe Front national au conseil régional, deux fois candidate aux législatives, elle n’est encartée que depuis deux ans.

« Mais je milite depuis 2002. », explique la jeune femme, en rappelant que son père fut élu FN au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais en 1986.

Sa momination a été officialisée hier soir par Jean-Lin Lacapelle, le « Monsieur fédérations » du mouvement, surnommé « le nettoyeur », qui avait mené l’audit interne du FN44 il y a un an. C’est l’occasion pour lui de minimiser le départ de Florian Philippot et de ses amis (« un épiphénomène ») et d’annoncer une grande tournée de Marine Le Pen, pour préparer « la refondation » du mouvement d’ici le congrès de mars 2018.

Le 22 octobre, la « patronne » sera à Crac’h (Morbihan) pour une journée de rencontre avec les militants. « On pourra discuter sans tabou de ce qui va ou pas dans le mouvement. » promet Jean-Lin Lacapelle, qui estime que le FN a besoin d’une « vraie rénovation », et devrait même changer de nom.

Xavier BOUSSION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *