Une commune pour Cœur Pays de Retz?

Communiqué de presse du Front national de Loire-Atlantique

Si l’on en croit leurs édiles, les sept municipalités de la communauté de communes Cœur Pays de Retz pensent à s’unir avant le 1er janvier 2016. De ce fait, la communauté de communes a lancé une étude pour fondre au sein d’une commune nouvelle : Sainte-Pazanne, Saint-Hilaire-de-Chaléons, Vue, Rouans, Port-Saint-Père, Cheix-en-Retz et Chéméré.

Pour le Front national de la neuvième circonscription de Loire-Atlantique, ce projet est négatif en termes de démocratie et est issu d’une réflexion qui ne prend en compte que le court terme :

  • négatif en terme de démocratie, car la création d’une super-commune éloignera de fait les citoyens de leurs élus ;
  • réflexion à court terme, car la raison profonde des fusions de communes actuellement à l’étude en Loire-Atlantique est l’obtention d’avantages financiers de la part de l’État. Or ceux-ci ne sont prévus que pour une durée de quelques années, et aucun système d’accompagnement n’est envisagé sur la durée.

Enfin, le Front national de la neuvième circonscription de Loire-Atlantique s’étonne que la communauté de communes Cœur Pays de Retz ait jugée nécessaire de faire appel au cabinet Sémaphore pour expertiser la situation des communes et de la communauté de communes et l’opportunité ou non de la création d’une commune nouvelle. En effet, c’est une dépense inutile et supplémentaire quant on sait que l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (AURAN), financé, entre autre, par le Département et le SCOT du Pays de Retz, a déjà cette fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *